Deuil la barre - Route de Saint-Denis


Immeuble d'habitation

8-12 route de Saint Denis
7-9 avenue du Bois
95170 DEUIL LA BARRE


Maître d'ouvrage : LOGIREP
Mission complète avec COTEC (co-traitant)
Projet retenu dans le cadre d'un appel d'offre pour Logirep


Surface de plancher : 4089 m²
Coût prév. : 6 520 000 €
RT 2012

L’opération est située sur la commune de Deuil la Barre, au 8-12 route de Saint Denis et 7-9 avenue du Bois. La route de Saint-Denis, très passante, est en pleine transformation (bâtiments récemment livrés, chantiers en cours), et prend petit à petit une échelle urbaine, avec des bâtiments de moyenne hauteur (R+5). L’avenue du Bois, une fois passé le carrefour, retrouve une dominante plus pavillonaire. L’opération projetée porte sur 5 parcelles foncières d’une contenance totale d’environ 2 490 m².
Le terrain est actuellement occupé par un garage habillé sur la rue de bardage métallique. Les sols ont été pollués par l’activité de garage, et un soin particulier sera apporté à la dépollution des sols.

Notre projet s’organise en 4 entités distinctes :
• Un sous-sol affecté au stationnement des véhicules sera réalisés sous l’emprise des bâtiments.
• un local commercial ou d’activités de 347 m² de surface utile à rez-de-chaussée sera situé à l’angle des 2 rues.
• Des logements sur 5 niveaux maximum au-dessus du rez-de-chaussée et « 2 maisons de ville » situées au 7 et 9 avenue du Bois, représentant une surface de plancher globale de 3826 m² pour 62 logements. Conformément au PLU la hauteur du bâtiment à l’angle de la Route de Saint Denis et de l’avenue du Bois ne dépasse pas R+5 et son dernier niveau a été traité en retrait pour former un attique. Notre objectif est de rester cohérent avec l’évolution générale du quartier en préservant l’équilibre architectural de celui-ci.

Les espaces extérieurs se décomposent en trois grands ensembles:
• Les espaces communs ou espaces d’accueil.
• Les jardins privatifs sur les arrières
en contact avec la peau du bâtiment
• Les jardins seuils en limite espace public espace privé.

Le site étant fortement contraint par la forme de la parcelle étroite et dans l’ombre projetée des bâtiments, le projet paysager propose une palette de matériaux claires et lumineuse. Ainsi les espaces engazonnées reçoivent marguerites, boutons d’or et pâquerettes. Les haies en limite de voisinage sont épaisses et constituent un masque visuel odorant (seringuât Lilas (sureau). Pour compléter cette intimité recherchée des haies basses assurent la délimitation entre chaque jardin. Leurs essences sont plutôt champêtres ( géranium graminée millepertuis). Leur gestion est plus facile et permet de délimiter l’espace tout en préservant une continuité visuelle. Sur les points charniers de la composition sont implantés des jardins seuils ils assurent le basculement entre espace public et espace privé. Ils sont fleuris et leur essences panaches pour marquer les saisons et offrir un tableau fleuri perpétuel au résidents mais aussi aux visiteurs. Enfin en accompagnement de ces massifs ludiques des cours s’articulent entre seuil bâti et la rue. Les dalles texturées constitueront avec les jardins le cadre de l’espace paysager et marqueront ainsi un temps calme dans l’animation de la parcelle. Quelques arbres dans des bacs accompagneront le pas du promeneur jusqu’à l’entrée de chaque bâtiment. Les espaces extérieurs viennent envelopper le bâti et offrir un cadre agréable lumineux et facile d’entretien.